ISSEY MIYAKE

mardi, mars 10, 2015

Salut c'est Mariette et Odette, 
Aujourd'hui nous allons vous parler vous parler du défilé Issey Miyake auquel nous avons assister il y a quelques jours. Il s'agissait de notre tout premier défilé, comme vous pouvez donc l'imaginer nous étions très excitées à l'idée d'y être. 



11:50 : Nous arrivons au Jardin des Tuileries, il fait un soleil de plomb et nous sommes de suite plongées dans l'ambiance propre à la Fashion Week. Des tas de gens oveloookés, c'est un vrai festival de chapeaux en toute sorte, de lunettes oversize, de manteau a imprimés farfelus... Tous déambulent au rythme des nombreux flashs des photographes qui crépitent. Il n'est pas rare d'en voir certains s'accroupir subitement pour shooter le meilleur street style ou immortaliser la nouvelle paire d'escarpins Louboutin ! 

12:00 : Nous nous frayons un chemin parmi la foule afin d'accéder à la file pour entrer. Devant nous une centaine de personnes attendent déjà. L'attente nous apparaît interminable, nous ne pensons qu'à une chose: comment va être cette collection ?

12:20 : Un jeune homme invite les personnes titulaires d'une invitation à prendre place dans l'espace éphémère installé pour l'occasion. Dès les premiers pas dans l'enceinte de celle-ci, une ambiance toute particulière se dégage. Il fait sombre, les lumières sont tamisées et l'excitation est à son comble. Deux jeunes hommes s'affairent à soulever méticuleusement le film plastique présent sur le catwalk afin de nous laisser apercevoir un sol noir impeccable et luisant. 

12:35 : La lumière s'éteint puis trente secondes après les spots situés au dessus du catwalk s'allument et s'orientent vers les musiciens. Nous apercevons une jeune chanteuse asiatique accompagnée de son musicien. Dès les premières notes de musique nous sommes plongées dans l'atmosphère du défilé. La première mannequin déambule sur la piste et nos yeux s'illuminent. 


La collection est éblouissante, l'accent est mis sur les couleurs et les textures et donnent un effet géométrique presque 3D, un véritable kaléidoscope. Les robes cozy, et les manteaux réalisés dans le style oversize ainsi que les vestes, jupes ou pantalons semblent flotter sur le corps des mannequins. 


Yoshiyuki Miyamae donne vie à ses pièces de façon éblouissante grâce à ses couleurs variées dont le prune, mousse et pourpre et crée un vêtement à l'effet visuel remarquable qui nous laisse sans voix. 

12:45 : Le dernière modèle rentre en coulisses et la salle retombe dans la pénombre, toujours animée de la musique nippone. Après quelques instants quelques mannequins refont leur apparitions, vêtues d'ensembles identiques mais aux couleurs différentes. 

                       

Au rythme de la musique, elles tournent sur elles mêmes, ouvrant leurs shorts et déployant de grandes jupes à l'image du reste de la collection, géométriques et colorées. Le reste des mannequins fait son entrée, exposant une dernière fois les modèles avant de quitter définitivement la salle. 


Voilà pour la présentation du défilé que nous avons d'ailleurs grandement apprécié. On espère vous l'avoir partagé comme il se doit et vous avoir donné envie de découvrir encore plus (si ce n'est pas déjà le cas) ce créateur extrêmement talentueux. 
On vous embrasse. 
Mariette et Odette.xx

You Might Also Like

0 commentaires