GUEST : REOUVEN ZANA

lundi, janvier 05, 2015

Bonjour à toutes et à tous, aujourd'hui c'est Paulette.

Je reviens pour vous présenter l'interview d'un jeune homme très entreprenant que j'ai découvert il y a maintenant 3 ans. Il s'agit de Réouven Zana.


Cela fait donc un moment que je le suis (au départ sur son compte Facebook puis ensuite sur Twitter et Instagram) et cela fait surtout 3 ans que j'admire ce qu'il fait. Il a au fur et à mesure évolué et aujourd'hui, il a gagné toute mon admiration (quoiqu'elle ne représente pas énormément).
Réouven est un jeune homme (d'abord très gentil) qui je pense (et qui j'espère) marquera tôt ou tard l'histoire de la mode.


Nous avons eu la chance de lui poser quelques questions que voici.

-Pourrais tu te décrire en quelques mots afin que nos lecteurs puisse en apprendre un peu plus sur toi ?
Je m’appelle Réouven Zana, j’ai 16 ans, j’habite à Paris et je suis dans la mode, monde dans lequel je possède un petit peu toutes les casquettes : Editor, designer, styliste & modèle ! Cela me permet d’aborder cet univers sous toutes les coutures (jeu de mot). Je suis quelqu’un de très ouvert mais avec des idées bien fixes, têtu, légèrement “je m’enfoutiste” sur les bords quand quelque chose ne m’intéresse pas et très créatif/littéraire. J’aime beaucoup essayer mon esprit avec l’art et l’écriture, une grande partie de mes œuvres finit à la poubelle (je suis quelqu’un de très perfectionniste) mais j’adore créer, imaginer, lire .. J’ai beaucoup d’humour et les gens qui me connaissent bien me prennent souvent pour un artiste fou. Mon objectif principal est de me faire un nom dans la mode et de rentrer dans le cercle très fermé des grands couturiers.


-Comment as-tu décidé de créer ton blog et quelles ont été tes motivations ?
Je parlerais plus d’E-magazine que de blog car les sujets que j’y traite sont assez variés et j’y publie des éditos sur lesquels plusieurs personnes ont travaillé, des shoots, des présentations de marques, des reports de défilés etc.. J’aime beaucoup travailler avec des photographes, des artistes, des marques, des boutiques ou des concepts dont l’ADN colle à l’image de DandyChic. Tout a commencé il y a un an et demi, mes followers me demandaient souvent de présenter mes tenues, mes coups de coeur, mes marques favorites et je faisais ça directement sur mon compte Facebook. J’ai fini par centraliser (à la demande des gens et après y avoir murement songé) tout ça sur une plateforme, Dandychic était né ! C’est vraiment l’endroit qui me permet d’exprimer ma vision de la mode, partager avec les lecteurs de bonnes adresses et les marques que j’apprécie. Un lieu ou élégance, haut de gamme et made in France se rencontrent :). Depuis, Dandychic ne cesse de grandir.


-Avoir un blog et une notoriété a-t-il changé quelque chose au sein de ton quotidien ?
Avoir la possibilité d’écrire et de présenter ce que j’aime a permis de me faire pénétrer dans les coulisses. J’ai pu découvrir de nombreux endroits et rencontrer de nombreuses personnes, assister à de merveilleux évènements, ma “notoriété” à peu près grandissante a également apporté une part de rêve à ma carrière, et c’est vraiment magique de se dire que quand tu vas publier quelque chose, et bien tu auras un public, des gens le verront et réagiront. On se voile trop la face à dire que le virtuel ne sert à rien, mais pour tous les jeunes qui ont déjà un pied dans le monde professionnel, c’est juste indispensable. Qui dit notoriété dit également “gens en plus” et grâce à ça j’ai de nombreux projets avec de nombreuses personnes, des contacts et des rencontres qui s’accumulent.. ça a changé ma perception des choses et ça m’a aussi fait prendre du recul.


-Quelles sont tes indispensables pour cet hiver ?
Mes indispensables de l’hiver : Un caban bleu marine en laine (Asos), un gros bombardier en cuir (Schott), une parka (The Kooples), des boots en cuir de chez Kenzo, une paire de Stan Smith pour ce qui est basket (un homme formidable que j’apprécie grandement et que j’ai eu l’occasion de rencontrer!), des chaussettes Royalties Paris, un bon jean brut Uniqlo, une grosse écharpe en laine à tartan écossais, les chemises & des pulls sympas.
J’ai un style très polyvalent et j’attache une grande importance aux détails et à la fabrication !


-Quel est ton créateur favoris ? Pourquoi ?
 KARL, KARL et KARL. Cet homme a une prestance, un style, une carrière et un talent indéniable qui me font tout simplement rêver. J’admire sa capacité à se réinventer et à créer, c’est un grand monsieur qui aura révolutionné la mode des XXe et XXIe siècles. L’allure qu’il dégage, son tempérament légendaire, ses Karlism délicieux, sa chatte Choupette, l’empire Lagerfeld .. c’est tout simplement mon modèle. La femme Chanel représente parfaitement celle que je veux habiller.


-Quelle est la pièce favorite de ton dressing ?
Je n’ai pas vraiment de pièce favorite dans mon dressing .. il y a beaucoup de choses que je ne me résous pas à vendre et d’autres que j’affectionne grandement. Si je devais vraiment choisir un habit indispensable ... je dirais mon costume sur-mesures bleu marine, je l’adore et je crois que c’est quelque chose que tout homme devrait posséder dans sa penderie.


-Ta marque « Bewild Paris » est toujours en marche ou as-tu souhaité l’arrêter pour te concentrer dur d’autres projets ?
J’ai mis un terme à l’aventure Bewild il y a quelques mois pour me concentrer sur d’autres projets, ça marchait très bien et nous avons eu un pic de vente phénoménal pendant l’été 2013, un tournage TV, des parussions presse, des placements dans de grands magasins parisiens .. Bewild m’a permis de voir l’envers du décor de tout ce qui est business et management d’une véritable marque déposée, c’est très intéressant et ce fut une belle épopée que j’ai eu le plaisir de mener aux côtés de ma mère.


-En ce moment, tu nous as dit que tu étais souvent dans l’avion, tu prépares des projets internationaux ?
Ahahah projets internationaux, très certainement, mais pour l’instant je tiens à ancrer mon nom comme français ! Et ensuite, m’exporter..

-Une habitude typiquement parisienne à laquelle tu es accro ?
Hmmm, une habitude typiquement parisienne que j’ai, je dirais lancer des scarfaces aux gens dans les transports, analyser leurs looks, courir avec un starbuck entre deux rdv et arriver en retard. C’est dur de savoir ce qu’on a de parisien quand on en est un.


-Peux-tu partager avec nous 5 blogs que tu suis régulièrement et que tu aimes ?
5 blogs que je suis régulièrement et que j’aime beaucoup : Le célèbre www.commeuncamion.com – L’arty www.daaamn.com – Les élégants www.lesfreresjoachim.com – le raffiné www.parisiangentleman.fr et le blog des fabuleux tailleurs Shaka Maidoh et Sam Lambert : www.Artcomesfirst.tumblr.com ! //


-Aimerais tu devenir égérie d’une marque si ça n’est pas déjà le cas ? 
J’ai déjà posé pour des marques, je ne refuserais pas si on me le propose mais ça n’est pas un de mes objectifs principaux, et il faudrait vraiment que l’image de la marque colle à ma personnalité.

-Acceptes-tu toutes les collaborations que l’ont te propose où t’arrives t-il d’en refuser certaines ?
 Je n’accepte pas tout ce qu’on me propose et heureusement, je fais vraiment ce qui me plait et ce qui m’amuse, j’adore travailler avec des gens dont j’apprécie les œuvres etc et avec qui nous pourrons mutuellement nous apporter des choses. Si on ne fait pas de tri dans la vie, on se perd très facilement.


-Ton intérêt pour le monde de la mode est-il récent ou t’intéresse t-il depuis l’enfance ?
Je suis né dans une famille d’artistes et de créateurs donc j’ai toujours baigné dans le milieu de la couture, de la création, mais ma vocation définitive s’est réellement dessinée il y a deux ou trois ans, quand j’ai pris en maturité et que j’ai commencé à voir un peu dans quel coin je voulais aller, ça a été décisif et depuis je sais parfaitement vers ou je me dirige.

 -Comment fais-tu pour concilier étude, shooting, rendez-vous professionnels et articles ?
Je prends le temps pour tout, j’arrive pour le moment à concilier toutes mes activités même s’il faut parfois décaler des rdv ou faire des sacrifices. C’est important d’avoir le bac mais c’est aussi primordial de se forger un nom dans le milieu que j’aime et de remplir mon carnet d’adresses. Je me dis en fait que le but de l’école c’est d’avoir un métier plus tard, et que si j’ai la chance de pouvoir commencer à “travailler” dès maintenant, et bien je le fait, tout en continuant à suivre les cours à côté.



-Quel est l’événement qui restera gravé dans ta mémoire ?
Il y a pas mal d’évènements mode qui resteront gravés dans ma mémoire, comme le premier défilé auquel j’ai assisté il y a de cela deux ans : c’était la collection homme de Walter Van Beirendonck et il la présentait à la Maison des Métallos à Paris, c’était la première fois que j’assistais à un show et du moment ou la musique a retenti à l’instant ou le premier mannequin est entré sur le podium, j’ai su que c’était ça que je voulais faire, vivre cette adrénaline, montrer mon travail, le partager et créer. Ce fut révélateur. Il y a également une soirée qui m’a beaucoup marqué cette année, elle récompensait les gagnants de l’Andam Fashion Award, au coeur de l’Hotel Potocki, à quelques pas des Champs Elysées. C’est à cette occasion que j’ai eu l’honneur de rencontrer Pierre Bergé, d’écouter ses conseils, de l’entendre me parler de sa vie avec YSL, de serrer la main du grand Mario Testino, de recevoir des compliments de la part de Nadja Swarovski ou encore de prendre un selfie avec Iris Van Herpen. Le gratin de la mode qui s’offrait à moi. Je n’oublierai jamais ça !

-Si tu ne devais garder qu’un seul article sur ton blog, lequel choisirais tu ? 
Je ne sais pas du tout quel article je conserverais si je ne devais en garder qu’un ! Je les écris tous avec la même fidélité et la même ferveur .. J’essaie vraiment de retranscrire au mieux l’image d’une marque.

-Que souhaiterais-tu faire plus tard ?
Je fais déjà ce que je veux faire “plus tard” puisque je suis actuellement en train de travailler sur ma première collection couture, féminine, que je devrais présenter à Paris courant 2015.. Keep in touch :)

Cet article est désormais terminé, j'espère que nous avons pu vous faire découvrir une personnalité que vous allez désormais suivre car personnellement, Réouven est un véritable modèle.

Je vous embrasse, Paulette.

You Might Also Like

0 commentaires